Mouvement politique des objecteurs de croissance (mpOC)

Accueil du site > Ressources > Décroissance : les essentiels > La décroissance plutôt que le transhumanisme

La décroissance plutôt que le transhumanisme

mpOC | Posté le 28 septembre 2016

Ci-après nous vous donnons le lien vers une courte et bonne lecture. On la doit à Jacques Testart, biologiste bien connu qui a notamment permis la naissance du premier bébé éprouvette. Son titre : « La décroissance plutôt que le transhumanisme ». Elle vient d’être publiée par Acteurs de l’économie, ce 19 septembre 2016.

« Il existe deux façons principales de penser l’avenir à moyen terme. (…) celle du transhumanisme. D’un autre côté, la certitude que les limites de la planète sont presque atteintes, d’où l’obligation d’en économiser les ressources, mais aussi la conviction que le développement compétitif n’est pas viable ni humainement désirable, et qu’il faut lui opposer la sobriété volontaire, le partage et la convivialité. Venues de groupes en marge du système sous le nom de décroissance économique, ces idées gagnent progressivement en crédibilité  »

Cette réflexion rejoint bon nombre d’autres portées par les objecteurs de croissance notamment celles reprises dans le progrès m’a tuer. Leur écologie et la nôtre, ce livre collectif, coordonné par La Décroissance dans la foulée du Contre-sommet pour le climat de novembre 2015 qui a été annulé du fait des actes terroristes. Une Co-édition L’échappée/Le Pas de côté.

SPIP | Espace privé | Plan du site | Mentions légales | creative common | Suivre la vie du site RSS 2.0