Mouvement politique des objecteurs de croissance (mpOC)

Accueil du site > Ressources > Le Billet bimestriel > Billets précédents > Au mpOC, on ne peut plus suivre !

Au mpOC, on ne peut plus suivre !

mpOC | Posté le 24 juillet

Billet bimestriel - juin 2017

A Bruxelles, à Liège et ailleurs, pas une journée, pas soirée où, à 2, 3 ou 4 endroits différents, se déroulent des activités dont on se dit : « Tiens, là, il se passe quelque chose en lien avec la décroissance. Il faudrait y aller  ». Débats, colloques, conférences, films alternatifs, inaugurations d’un potager, d’un repair-café, d’une épicerie collaborative… : les occasions sont incessantes d’aller à la rencontre de ceux qui, d’une manière ou d’une autre, s’inscrivent dans une nébuleuse très active que l’on tente parfois de regrouper sous le terme imprécis (et déjà pris) de mouvement de la transition. Ces initiatives, auparavant un peu originales et aujourd’hui communes, deviennent si nombreuses que ceux qui s’intéressent à la politique (au sens noble du mot) commencent à se demander si l’on n’assiste pas à une lame de fond durable plutôt qu’à des vaguelettes de révolte passagères. Cela réjouit grandement les objecteurs de croissance qui, depuis de longues années, sont de ceux qui pensent que le changement ne se fera ni par une insurrection populaire, ni par la politique politicienne (qui montre de plus en plus son impuissance voire sa corruption) mais bien par la mise en place progressive d’alternatives de terrain à côté de la société marchande qui nous fait une vie triste et nous conduit très probablement vers/à l’effondrement de notre civilisation.

Nous constations que des médias alternatifs, Kairos ici, POUR et Imagine …, publient des articles qui essaient de comprendre ce que pourrait préfigurer ce que certains, dans des analyses déjà fouillées, appellent des expérimentations sociales.

La démarche n’est pas nouvelle. Déjà en 2005, dans La sorcellerie capitaliste. Pratiques de désenvoûtement, Isabelle Stengers et Philippe Pignarre, inspirés par l’esprit de Seattle, nous avertissaient : rechercher le commun aux résistances implique une grande modestie : il convient d’éviter de vouloir « faire l’unanimité », de faire taire « un désir missionnaire » mais seulement de « raconter, de mettre en politique la multiplicité hétérogène des manières de faire, d’évaluer, de se coordonner, d’intervenir… ».

Le mpOC participe activement aux dialogues entre ces initiatives qui préparent le nécessaire passage vers un « autre monde », vers une autre manière de faire société. Vous verrez ci-dessous dans notre agenda (complet ici) que nous co-organisons des réflexions et que nous serons présents là où se mettent en place des « coupoles » thématiques ou plus larges qui débroussaillent les chemins divers de la transition. De quoi vous souhaiter un bel été militant !

Alain Adriaens

Agenda été 2017

  • Jeudi 20 juillet 17:00-19:00 - Halage du débat !

Nous vous proposons de rejoindre la 6ème édition du "Halage du débat !" à l’occasion du concert qu’ils donneront sur la place de l’Ange à Namur de 17 à 19 h. Le Halage du débat est une action itinérante pour montrer que le risque nucléaire ne connaît pas de frontière. Il suit le cours de la Meuse à partir de Bure, jusqu’à Maastricht. https://lehalagedudebat.wordpress.c...

  • Du 29 juillet 12:00 au 30 juillet 16:00 - "La Petite Foire", vitrine de l’agroécologie paysanne

Le même week-end que la « grande foire agricole de Libramont » (les 29 et 30 juillet 2017), cette nouvelle édition se tiendra, comme l’an dernier, à la ferme Buffl’ardenne à Semel (commune de Neufchâteau). http://lapetitefoire.lemap.be/Visue... L’organisation de La Petite Foire est portée par le Mouvement d’Action Paysanne (MAP), soutenu activement par un large ensemble d’associations et mouvements dont le mpOC. Objectifs et Valeurs : - Promouvoir une agriculture paysanne respectueuse de la terre, des hommes, des animaux et des plantes où que ce soit sur la planète ; • Prôner la souveraineté alimentaire, • Trouver des alliés pour les paysans, tant auprès des consom’acteurs et des associations/ONG qu’auprès des pouvoirs publics ; • D’avoir une intention de « vivre et agir ensemble » stimulant la solidarité et la coopération.

  • Lundi 7 août 20:00-22:00 – « Pour remédier à la servitude volontaire, faut-il soutenir l’éducation permanente, l’éducation populaire, la formation continue...? »

à la Maison du Développement durable, 2 place Agora à LLN Les groupes locaux du mpOC (Mouvement politique des objecteurs de croissance) d’OLLN, des Pastis Patates et du Mouvement TAC (Tout autre chose), et par le Collectif Démocratie locale, proposent leur « Débat sans conférence » mensuel sur la question Pour remédier à la servitude volontaire, faut-il soutenir l’éducation permanente, l’éducation populaire, la formation continue... ?

  • Du 18 août 18:00 au 20 août 17:30 - La transition dans tous ses états, une rencontre avec des acteurs de la transition, des objecteurs de croissance et des écosocialistes

Le week-end du 18 au 20 août 2017 : se poser, réfléchir, rire, prendre l’air, participer aux débats, écouter de la musique, imaginer son potager, agir local penser global… 3ème édition de nos rencontres où nous allons poursuivre les échanges et débats en nous centrant sur la question de « La transition dans tous ses états », soit la transformation de la société vers un modèle apte à assurer la survie de l’espèce humaine dans de bonnes conditions tout en préservant notre environnement, ses équilibres, sa diversité… Ne pas se contenter de dénoncer mais il est urgent d’agir, de mettre en débat une série de solutions concrètes dans des champs importants de nos vies. Pas d’élaborations utopiques mais des rencontres d’acteurs de terrains mettant déjà en œuvre des pratiques de transition sans attendre les « grands lendemains » : agriculteurs, néo-jardiniers, créateurs de nouvelles coopératives de consommation, producteurs, fournisseurs d’énergies vertes, etc. Nous allons questionner ces pratiques, essayer de percevoir comment elles mobilisent la population, quels sont les obstacles auxquels elles font face, quelles sont les solidarités qu’elles développent ou dont elles ont besoin. Nous tenterons ensuite d’articuler ces nouvelles pratiques de la transition au monde du travail et celui de la décision politique. Objectif : déboucher sur des actions communes concrètes en faveur de la transition vers une société post-capitaliste et post crises environnementales. Lieu : gîte rural Les Cent Fontaines (www.lescentfontaines.be/) au cœur du village de Modave.

Programme : http://rougevert.be/index.php/programme/.

Inscription : http://rougevert.be/index.php/inscr...

Infos pratiques : http://rougevert.be/index.php/pratique/.

Les initiateurs de ce week-end sont le Collectif A Contre Courant, l’Association Culturelle Joseph Jacquemotte et le mouvement politique des Objecteurs de Croissance

  • Du 24 août 09:00 au 26 août 18:00 - Rencontres estivales des objecteurs de croissance à Guilligomarc’h (Finistère)

Les Rencontres Estivales sont organisées par l’AderOC, l’association d’éducation populaire de l’objection de croissance. Jusqu’à présent, les décroissants ne se sont pas assez intéressés à la question cruciale de l’éducation, qui a son rôle à jouer dans la recherche des pistes de sortie par le haut, à côté de la simplicité volontaire, des expérimentations citoyennes et de la reprise en main du politique par le peuple Quels savoirs, savoir-faire et compétences, dans et hors de l’École, nous seront utiles pendant la transition de la décroissance ? Inscriptions en ligne et info pratiques sur : http://www.objectiondecroissance.or...

  • Vendredi 1er septembre 17:00-19:00 – Valériane, Namur Expo, Avenue Sergent Vrithoff 2, 5000 Namur

Lors du Salon Valériane, des membres du mpOC participeront activement à des débat « Sortir du nucléaire et réduire l’effet de serre » zet « La simplicité volontaire ».

  • Samedi 2 septembre 11:00-19:00 - Stand du mpOC à Retrouvailles, au parc de la Boverie, Liège

L’accès aux collections permanentes du Musée de la Boverie sera gratuit durant Retrouvailles. Plus d’information sur le site de Retrouvailles.

  • Et retenez déjà - Samedi 14 octobre au centre Lumen à Ixelles, Kairos, le mpOC, avec le soutien du RESAP et des Acteurs des Temps Présents préparent une belle journée de débats sur l’action des collectifs qui résistent au Grands Travaux Imposés et Nuisibles (GTIN) que certains développent afin de conquérir les derniers territoires libres.
Mots-clés : 
 
SPIP | Espace privé | Plan du site | Mentions légales | creative common | Suivre la vie du site RSS 2.0