Mouvement politique des objecteurs de croissance (mpOC)

Accueil > Ressources > Chroniques de livres > Les nouveaux territoires de l’agrobusiness

Les nouveaux territoires de l’agrobusiness

mpOC | Posté le 1er octobre

Un nouveau numéro de la collection Alternatives Sud.

Une nouvelle « révolution verte » est en marche. Dopé par une demande alimentaire croissante, l’agrobusiness gagne du terrain au Sud. Son modèle commercial et productiviste colonise de nouveaux territoires, du bassin amazonien aux confins de la Papouasie occidentale en passant par le continent africain, l’« ultime frontière ». Le tout, avec l’appui de gouvernements, d’institutions internationales, d’agences de coopération et d’une poignée de fondations philanthropiques.
Pointées du doigt pour leur responsabilité dans la crise alimentaire de 2008 et le mouvement d’accaparement des terres qui a suivi, les grandes firmes du secteur ont relifté leur image, renouvelé leur discours et remodelé leurs stratégies. Elles se veulent désormais actrices « incontournables » de la lutte contre la faim. Épousant le langage onusien de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, elles se positionnent comme les garantes d’une transition durable et inclusive, axée sur la modernisation des agricultures familiales.
Séduits par leurs promesses financières et technologiques, les pays en développement déroulent le tapis rouge et scellent avec elles des alliances décisives. Mais les organisations paysannes dénoncent l’imposture. Les recettes proposées, prétendument win-win, risquent d’aggraver le morcellement des communautés rurales, d’accentuer la dépendance des petits producteurs et d’accélérer, par d’autres moyens, le processus de privatisation des ressources au profit des acteurs dominants.

Les ouvrages de la collection Alternatives Sud sont désormais aussi disponibles en version numérique (epub et pdf).
Commandables en deux clics et accessibles en quelques minutes !

Plus d’informations sur ce numéro

SPIP | Espace privé | Plan du site | Mentions légales | creative common | Suivre la vie du site RSS 2.0